SERVICES AUX MEMBRES

Marie-Claire Kirkland-Casgrain : la perte d’une pionnière

La pionnière Claire Kirkland-Casgrain, première femme députée, première femme ministre et première femme juge au Québec.  Photo : Archives nationales du Québec

La pionnière Claire Kirkland-Casgrain, première femme députée, première femme ministre et première femme juge au Québec. Photo : Archives nationales du Québec

Marie-Claire Kirkland-Casgrain a rendu l’âme, a rapporté Radio-Canada, jeudi. Le premier ministre du Québec, Philippe Couillard, a annoncé qu’elle aurait droit à des funérailles nationales. C’est une première, puisqu’aucune Québécoise n’a encore eu droit à cet honneur.

L’Afeas tient à offrir ses condoléances à la famille et aux proches de Mme Kirkland-Casgrain. C’est une grande femme que nous perdons, une pionnière. Elle a lutté pour l’égalité entre les femmes et les hommes toute sa vie. Elle a travaillé pour la justice sociale. C’est un héritage inestimable qu’elle nous laisse.

Marie-Claire Kirkland-Casgrain était une avocate, juge et femme politique québécoise. Elle a été la première femme députée de l’Assemblée législative du Québec et aussi la première femme membre du Conseil des ministres en 1962. On lui doit notamment l’adoption de la loi 16, en 1964, qui a mis fin à l’incapacité juridique des femmes mariées.

Mme Kirkland-Casgrain a occupé les postes de ministre des Transports et des Communications, ministre du Tourisme, de la Chasse et de la Pêche. Puis, elle été nommée juge de la Cour provinciale et présidente de la Commission du salaire minimum en février 1973. Elle est devenue juge dans le district judiciaire de Montréal en 1980. Elle a pris sa retraite en 1991.

Merci, madame Kirkland-Casgrain, d’avoir été une inspiration pour toutes les femmes et tous les hommes du Québec.

 

Vous aimez cet article? Partagez-le :