SERVICES AUX MEMBRES

3 avril: Journée nationale du travail invisible

Le 3 avril, l’Afeas souligne la Journée nationale du travail invisible en organisant, à travers le Québec, une série d’activités pour dire MERCI à tous les parents, les aidantes et les aidants qui, jour après jour, accomplissent ce travail invisible dont toute la société bénéficie. Depuis 2001, cette journée annuelle de sensibilisation et de reconnaissance attire l’attention  sur l’importance du travail invisible et la pertinence d’adopter des politiques et de mesures pour soutenir les parents, les aidantes et les aidants. L’Afeas est persuadée qu’une reconnaissance, à la fois sociale, politique et économique, favoriserait un meilleur partage de ce travail entre les femmes et les hommes. Soulignons que, malgré des progrès continuels, ce sont les femmes qui assument la plus grande partie du travail invisible. Elles renoncent souvent à des revenus de travail, au risque de s’appauvrir. Profitons donc de cette journée pour manifester notre reconnaissance aux gens qui, autour de nous, accomplissent ce travail invisible. Remercions les mères, les pères (souvent les grands-mères et les grands-pères) qui construisent le capital humain de notre société de demain en travaillant quoti-diennement auprès de nos enfants. Disons à nos aidantes et à nos aidants à quel point leur travail est important et que le bien-être qu’ils procurent est inestimable.  Peut-être pourrions-nous leur donner un coup de main pour souligner cette Journée du travail invisible ? Prendre soin de  » l’humain « , n’est- ce pas ce qui est le plus important dans notre société?

Vous aimez cet article? Partagez-le :