SERVICES AUX MEMBRES

Adoption de la loi sur la prostitution : l’Afeas se réjouit!

prostitution

L’Afeas se réjouit de l’adoption, lundi soir, par la Chambre des communes, du projet de loi sur la prostitution qui criminalise les clients et les proxénètes.

À l’instar du Conseil du statut de la femme, l’Afeas réclamait depuis de nombreuses années l’adoption d’une loi encadrant la prostitution en criminalisant les proxénètes et les clients. L’Afeas salue également la décision de prévoir dans le projet de loi C-36 des montants pour aider les personnes désireuses de quitter ce milieu .

Pour la première fois de l’histoire du Canada, le gouvernement a choisi de criminaliser la prostitution. Le projet de loi a été approuvé à 156 voix contre 124. Il doit désormais être adopté par le Sénat, ce qui constitue une formalité.

Seul bémol de l’Afeas quant à ce projet de loi, nous déplorons le fait que les prostituées pourront faire l’objet de poursuites si elles opèrent près d’endroits comme des parcs, des écoles, des garderies ou des églises.

La distance n’étant pas établie dans le projet de loi, son application sera réservée au jugement des forces policières. L’Afeas aurait préféré que les femmes exploitées au sein du système prostituteur jouissent de l’immunité contre toute poursuite.

Vous aimez cet article? Partagez-le :