SERVICES AUX MEMBRES

L’Afeas endosse les orientations de la charte des valeurs qui font de l’égalité une valeur incontournable

Les femmes, membres de l’Afeas, réclament depuis 2010 une charte de la laïcité garantissant le respect du principe d’égalité entre les femmes et les hommes, la neutralité de l’État, de même que des balises pour encadrer les demandes d’accommodements religieux. Aujourd’hui, l’Afeas endosse tout à fait les orientations de la charte des valeurs du ministre Bernard Drainville.

Le Parti Québécois est fidèle à son programme électoral et n’hésite pas à affirmer l’identité et les valeurs collectives propres aux Québécoises et Québécois. Le Québec doit faire face à un nouveau défi: celui de la diversité religieuse et culturelle. L’égalité entre les femmes et les hommes est un droit fondamental. Ce droit ne peut, en aucun cas, être remis en question dans les demandes d’accommodements de nature religieuse et/ou culturelle. Dans toutes les religions, il y a des fondamentalistes qui tentent d’imposer leurs croyances et de soumettre les femmes au pouvoir des hommes, sans égard au respect des droits et des libertés en cours au Québec.

Au Québec, l’égalité entre les femmes et les hommes, la primauté du français et la séparation entre l’État et la religion constituent des valeurs fondamentales. Elles ne peuvent faire l’objet d’accommodements, ni être subordonnées à aucun autre principe. Il est temps d’envoyer un message clair. Sur le plan personnel et en société, le libre exercice de la religion doit être respecté, mais certainement pas au détriment du droit des femmes à l’égalité. Un droit aussi fondamental au Québec ne peut s’exercer sous le couvert de la peur et de pressions subies par des femmes, peu importe leurs allégeances religieuses ou culturelles. Il s’agit d’un véritable défi de la diversité.

Pour l’Afeas, il est important que le Québec affirme et affiche sa neutralité et encadre les institutions publiques lorsqu’il s’agit de décider d’accorder ou non un accommodement. Sans cela, le personnel et les utilisatrices et utilisateurs des services institutionnels risquent de se retrouver dans une véritable tour de Babel, en plus de susciter des critiques acerbes vis-à-vis des décisions incohérentes et inégales.

Au Québec, la marche vers l’égalité entre les femmes et les hommes est irréversible. Aux yeux de l’Afeas, elle est incontournable et ne supporte aucun accommodement. Les orientations de la Charte des valeurs pose les jalons pour ancrer les fondements reconnus de l’État québécois, soit la laïcité et l’égalité entre les femmes et les hommes. Elles permettront aux institutions québécoises de mieux répondre aux demandes d’accommodements sans renier la neutralité de l’État et, encore moins, l’égalité entre les femmes et les hommes.

Pour donner votre avis sur cette proposition de Charte: http://www.nosvaleurs.gouv.qc.ca/fr#ministre

Positions adoptées par l’Afeas concernant la charte des valeurs.

Vous aimez cet article? Partagez-le :