SERVICES AUX MEMBRES

États généraux du féminisme: réactions de l’Afeas

SOLIDAIRES DES FEMMES: OUI… MAIS! – L’Afeas félicite la Fédération des femmes du Québec pour le travail colossal de préparation et d’organisation du Forum des états généraux de l’action et l’analyse féministe qui se tenait en fin de semaine. Ce fut un moment intense et très rassembleur avec des échanges constructifs et l’adoption de propositions fort diversifiées. S’il est vrai qu’on a senti une vraie solidarité entre les femmes, il faut bien admettre que les débats sur les questions “sensibles” ont été relégués au second plan.

Par exemple, quand une participante a voulu aborder le dossier de la prostitution, le ton a monté. Deux visions s’affrontent: d’un côté celles qui voudraient que la prostitution soit un “travail comme les autres” avec des normes qui garantissent mieux la sécurité des travailleuses, et de l’autre, celles qui, comme l’Afeas, considèrent que la prostitution est une forme d’esclavage ouvrant la porte à tous les abus et au développement de réseaux de traite des personnes. Il faut bien admettre que le mouvement des femmes est divisé sur cette question. Voyant que les positions étaient irréconciliables, les participantes au Forum ont finalement adopté une proposition pour que des ressources soient offertes aux femmes qui veulent se sortir de la prostitution. Mais la question de fond reste en suspend…

Autre exemple très d’actualité, celui de la laïcité de l’État québécois. Impossible d’aborder la question au Forum. Trop “divisive”. Pourtant, il s’agit là d’un dossier intimement lié à l’égalité entre les femmes et les hommes. Nous voulons bien, comme le souligne le communiqué émis après le Forum, prendre les moyens pour “contrer les systèmes de valeurs et les pratiques qui produisent l’exclusion et la marginalisation des femmes immigrantes, autochtones et racisées, notamment au niveau du marché de l’emploi ”, mais certainement pas au prix de faire reculer les acquis des Québécoises et des Québécois en terme d’égalité. Des systèmes de valeurs, il en existe plusieurs dans le monde. Lesquels produisent l’exclusion et la marginalisation? On peut en discuter longtemps… nous n’arriverons pas facilement aux mêmes conclusions.

Inutile de tenter de le cacher: les femmes ne constituent pas un bloc homogène. Toutes ont le droit de s’exprimer, d’émettre leurs opinions sans être muselées ou qualifiées de “traîtresses à la cause féministe”. Nous sommes solidaires d’une seule chose: le progrès des femmes vers l’égalité!

_______________________

Lire aussi les commentaires de la présidente de l’Afeas, Céline Duval, qui participait au Forum.

 

Vous aimez cet article? Partagez-le :