SERVICES AUX MEMBRES

Le Canada se dote officiellement d’un cadre légal pour l’aide médicale à mourir

Après six heures d’ultime débat, la loi C-14 est finalement adoptée. Cette loi, qui a reçu la sanction royale vendredi soir, permet légalement aux médecins, aux infirmières praticiennes, ainsi qu’à ceux qui les assistent d’aider un patient à mourir.

 

Cette aide peut aussi prendre la forme d’un médicament que le patient s’administre lui-même à domicile. Pour se qualifier, un patient doit être âgé de 18 ans ou plus, être lucide et avoir fait une demande écrite signée devant deux témoins indépendants (qui ne sont pas susceptibles de recevoir un héritage à sa mort).

 Le patient doit aussi être affecté par des problèmes de santé « graves et irrémédiables ». Ce dernier concept est défini en quatre points : l’affection doit être grave et incurable, elle doit causer des souffrances persistantes intolérables, la personne doit subir un déclin avancé et irréversible de ses capacités, et sa mort naturelle doit être devenue raisonnablement prévisible.

 

(Source : Hélène Buzzatti, Le Devoir, 18 juin 2016)

Vous aimez cet article? Partagez-le :