Le 6 décembre 1989, 13 étudiantes et une administratrice de l’École polytechnique de Montréal ont été tuées à cause de leur sexe. Le choc de cet assassinat a amené le Parlement à faire du 6 décembre une journée nationale de commémoration. Près de 30 ans plus tard, les effets de cette tragédie se font toujours
Comme chaque année depuis le 25e anniversaire du drame survenu à l’École Polytechnique de Montréal, 14 faisceaux lumineux s’élèveront dans le ciel de Montréal en hommage aux 14 victimes, le vendredi 6 décembre 2019 dès 16h45 au Belvédère Kondiaronk face au chalet du Mont-Royal.  Trente ans plus tard, la tragédie du 6 décembre 1989 résonne encore
Aujourd’hui, la violence à l’égard des femmes et des filles constitue l’une des violations des droits de l’homme les plus répandues, les plus persistantes et les plus dévastatrices dans le monde. Elle demeure également l’une des moins signalées en raison de l’impunité, du silence, de la stigmatisation et du sentiment de honte qui l’entourent. La
Montréal, 22 octobre 2019 – L’Afeas félicite l’honorable Justin Trudeau, Premier ministre du Canada, pour la composition paritaire de son conseil des ministres. C’est la deuxième fois qu’il mise autant sur les femmes que sur les hommes pour son conseil, et ce, même si cette fois-ci son gouvernement est minoritaire. Cela montre bien qu’il est
TOP
X