SERVICES AUX MEMBRES

Prostitution : l’Afeas appuie le projet de loi du gouvernement

prostitution

 

L’Afeas appuie le projet de loi sur la prostitution déposé au parlement aujourd’hui et se réjouit de la décision du gouvernement fédéral de criminaliser les clients et les proxénètes.

À l’instar du Conseil du statut de la femme, l’Afeas réclame depuis de nombreuses années l’adoption d’une loi encadrant la prostitution en criminalisant les proxénètes et les clients, de même que des politiques sociales pour aider les personnes désireuses de quitter ce milieu. L’Afeas réclame également des programmes d’éducation sexuelle dans les écoles qui valorisent une sexualité saine et égalitaire.

L’Afeas approuve par ailleurs l’interdiction incluse dans le projet de loi de publiciser dans les médias imprimés ou sur le web la vente de services sexuels, tout en assurant l’immunité des personnes prostituées face à de possibles poursuites à ce sujet. L’Afeas juge que cette mesure vise davantage les proxénètes, ce qui est souhaitable.

Quant à l’interdiction, sans immunité, de la sollicitation en public par les personnes prostituées en présence de mineurs, dont l’application est laissée au jugement des policiers, l’Afeas estime qu’il s’agit d’une mesure dissuasive intéressante, bien qu’une approche de sensibilisation est toujours préférable à la coercition.

À propos de l’Afeas

Fondée en 1966, l’Association féminine d’éducation et d’action sociale (Afeas) permet aux Québécoises de porter leurs voix au niveau parlementaire. Notre organisation regroupe des milliers de membres à travers la province et propose également des conférences et activités en lien avec l’actualité.

 

Vous aimez cet article? Partagez-le :