SERVICES AUX MEMBRES

Semaine nationale des proches aidantes et des proches aidants au Québec

shutterstock_529632655 copie

L’Afeas tient à souligner l’importance de la Semaine nationale des proches aidantes et des proches aidants au Québec qui se déroule du 6 au 10 novembre. C’est sous le thème « Travailler et prendre soin d’un proche » que le Regroupement des aidants naturels du Québec (RANQ) a choisi de souligner cette semaine.

 

Selon l’Institut de la statistique du Québec (ISQ), une personne sur quatre au Québec est proche aidante (1,675 700 personnes) et 57% d’entre elles occupent un emploi. Toujours selon l’ISQ, 35 % des proches aidants en emploi au Québec ont affirmé offrir plus de 5 heures de soutien par semaine à un proche et 10 % en fournisse plus de 20 heures.

 

C’est donc près de 750 000 travailleuses et travailleurs qui, chaque semaine, doivent assumer, souvent dans l’ombre, le rôle de proche aidant. Que ce soit un collègue, un ami, un voisin ou encore un membre de notre famille, ils sont tout autour de nous et ils posent, chacun à leur façon, des gestes qui améliorent la qualité de vie de nos aîné(e)s.
La Semaine nationale des proches aidants est non seulement l’occasion de s’arrêter et de faire connaissance avec les proches aidantes et proches aidants de notre entourage, mais aussi de les remercier et de reconnaitre leur rôle déterminant dans notre société.

 

Ensemble, disons-leur MERCI!

 

Quelques données générales de l’Association des proches aidants de la Capitale-Nationale

  • Les proches aidants assument de 70 à 90% des responsabilités en assurant eux-mêmes ce que toutes les personnes autonomes font. Il s’agit de répondre et d’assurer les besoins de soins, de sécurité, d’hygiène et tout le suivi médical, etc.., souvent jusqu’à épuisement.
  • Plus de 80% sont des femmes;
  • La moyenne d’âge des proches aidants se situe entre 46 et 55 ans et sont sur le marché du travail;
  • Les proches aidants s’occupent de plus en plus de personnes aînées;
  • Les proches aidants prodiguent de 8 à 40 heures de soins par semaine et la tendance veut que, plus on avance en âge, plus ce nombre d’heures augmente;
  • Les risques de décès du proche aidant avant l’aidé, augmentent de 63% dans les trois premières années lorsque le proche aidant est lui-même âgé et en mauvaise santé.

 

En cette Semaine nationale des proches aidantes et des proches aidants au Québec, il est bon de rappeler ce qu’est le travail invisible.

Vous aimez cet article? Partagez-le :